Les proportions humaines


S’il y a bien quelque chose d’important lorsqu’on dessine, ce sont les proportions !

Notamment dans le processus de création d’un personnage, il est essentiel de connaître les proportions humaines, et c’est ce que nous allons étudier en ce début d’automne ! 

Nous avons déjà abordé la notion de proportion pour la reproduction, mais pas encore pour la création !
Il faut savoir que bien qu’on note des différences morphologiques, il existe une norme de proportion entre chaque être humain. Elle est définie par la hauteur de sa tête. C’est ce qu’on appelle un canon, qui est l’unité de référence idéale pour l’anatomie humaine. Le canon occidental est de 7,5 têtes pour un corps humain : c’est-à-dire qu’en reportant 7,5 fois la tête d’un personnage, on obtient son corps entier. Le résultat nous donne un personnage aux proportions humaines, c’est la raison pour laquelle les personnages de cartoon ou de BD ont cette morphologie décalée, ils ont souvent une tête plus grosse que la normale ou d’autres particularités physiques : ils ne respectent pas les proportions humaines. 

 

Personnage aux proportions non réalistes

Voici Elmer Fudd, le chasseur des Looney Tunes ! Ses proportions ne sont pas réalistes.

 

La plupart des dessinateurs arrondissent ce canon à 8 têtes de manière à simplifier le travail. Il y a aussi quelques différences concernant le nombre de têtes en fonction du profil qu’on cherche à dessiner :

 

Les canons anatomiques

1. Le canon de 7,5 têtes

Comme on l’a vu, c’est la norme. Ce profil est celui d’une personne « lambda » comme vous et moi, ce sont des proportions on ne peut plus banales. Il correspond à une personne d’assez petite taille (1,65 ou 1,70m), assez trapu avec une tête un peu grosse.

2. Le canon de 8 têtes

Ce profil ci est celui de quelqu’un de plus athlétique, qui reste normal mais un peu plus grand (1,85) et aux proportions un peu plus parfaites. C’est le standard des dessinateurs et sculpteurs, car plus simple à appliquer.

3. Le canon de 8,5 têtes à 10,5 têtes

Il est utilisé dans le domaine de la mode pour dessiner les mannequins, ce canon les stylise pour leur donner des jambes très allongées. Dans un autre registre, le canon de 8,5 voire 9 têtes sert aussi à représenter un personnage qui sort du commun des mortels, avec un gabarit beaucoup plus imposant, pour lui donner un statut de super-héros, de personnage héroïque. 

 

Les canons du corps humain pour les proportions

Un canon différent selon le profil souhaité. 

 

Le canon varie aussi en fonction de la tranche d’âge du personnage. Ainsi pour un enfant de 6 ans, la hauteur du corps est égale à 6 fois la hauteur de sa tête, et 7 fois pour un enfant de 12 ans. Il existe aussi des différences pour les bambins, mais dans la mesure où ce genre de personnage est assez rare je ne rentrerai pas dans les détails, gardons en tête l’essentiel.

 

Les repères

En prenant le canon de 8 têtes, on constate un repère à chaque report de tête. Ainsi, en commençant par le menton, on arrive aux aisselles, puis aux coudes, à l’entrejambe, le début des cuisses, les genoux, les mollets, puis le sol.

Il existe aussi d’autres repères qui permettent de faciliter le dessin :

  • 4 têtes = buste + tête
  • 4 têtes = jambes + cuisses
  • nombril et coude au repos, à peu près alignés
  • poignet et entrejambe à peu près alignés
  • le centre du corps est le pubis
  • la main mesure 2/3 de la tête
  • le pied mesure une tête
  • la largeur des épaules est environ celle du bassin
  • le corps est large d’environ deux têtes

Bien qu’il faille assimiler ces canons, apprenez à vous repérer grâce aux articulations car dessiner des personnages droits comme des i n’est pas ce qu’il y a de plus fréquent. Vous pouvez maintenant essayer de créer vos propres personnages correctement, et pourquoi pas vous lancer dans des séances de modèle vivant avec de bonnes bases ! 

 

L'Homme de Vitruve de Léonard de Vinci, aux proportions parfaites

L’Homme de Vitruve, de Léonard de Vinci.


 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *