Conserver les proportions


Vos dessins sont peu ressemblants ? Vous avez du mal à donner une bonne taille à ce qui compose votre dessin ?

L’article d’aujourd’hui abordera la notion de proportion ! 

Je parlerais tout au long de cet article d’élément pour définir ce qui compose le dessin : ça peut être un bras, un pied, une arme, peu importe ! Il s’agit de l’ensemble des éléments qui vont composer votre dessin ! 

Vous devez sûrement en avoir entendu parler, la proportion est un rapport d’égalité qui existe entre divers éléments. Autrement dit, si vous dessinez un personnage il ne peut pas avoir un bras plus long que l’autre, ou des jambes démesurément longues (sauf si c’est voulu, mais ça reste très étrange !). Il existe une certaine harmonie entre tous les éléments qui composent un dessin, sinon la réalité se voit déformée. Et surprise, non ça ne se fait pas au pif ou pour nous, à l’oeil ! 

Pour reproduire correctement un dessin, il faut connaître cette notion de proportion. Lorsque vous débutez le dessin, le mieux est de reproduire une image à la même dimension. Si votre image servant de modèle fait la taille d’une feuille A4 (une feuille basique), alors reproduisez sur ce même format. Dans ce cas là la reproduction n’est que plus simple : la taille de tout ce que vous voyez doit être la même sur votre feuille.

Il est important de bien observer, ce que vous réussirez beaucoup plus facilement maintenant que vous avez un nouvel atout : la comparaison. Pour comparer des éléments, ça se fait très simplement avec votre crayon, pas besoin de poser ses mains sur le modèle, de sortir la règle, ou que sais-je. Je vous expliquerais comment procéder plus loin, passons d’abord à la partie théorique. 

Si vous êtes débutant, vous placiez vos éléments en regardant « à peu près » où ils semblent se placer, mais ça c’est du passé ! La comparaison en dessin a ça de magique qu’elle permet de conserver facilement les proportions. Comme un exemple est plus parlant que des mots, voici une image de Woody qu’on souhaite reproduire :

 

Woody pour reproduction avec proportion

C’est de moi qu’on parle ?

 

Il s’agit de trouver un maximum d’éléments comparables en dimension, afin d’être le plus juste possible en reproduisant et de ne pas trop dessiner « à l’oeil » (on ne va pas dessiner les yeux fermés me direz-vous, mais vous m’avez compris !). Quels éléments peut-on facilement comparer ? Pour la plupart des personnages droits, on peut commencer par couper le dessin en deux pour savoir où vont se trouver les hanches. En coupant les jambes en deux, on obtient la position des genoux. Reporter la tête permet également d’obtenir d’autres indices : de combien de fois le corps est-il composé de la tête ? Et ne me répondez pas une ! Bien que vous n’auriez pas tort 

 

Woody avec des comparaisons servant de repères pour les proportionsComparer les éléments entre eux permet d’être plus précis dans leurs positionnement.

 

J’ai appliqué ici ce que je vous décrit précédemment :

  • Les rectangles verts découpent d’abord Woody en deux (on arrive au milieu de sa ceinture) puis en quatre (on arrive alors à déterminer la position du commencement de sa mâchoire, ainsi que celle de ses genoux). Il suffit simplement de reporter la taille de Woody sur sa feuille, de le couper en deux, puis de recouper chaque partie en deux. On obtient alors quatre repères principaux pour bien démarrer sa reproduction.
  • Pour ce qui est des rectangles bleu aux bords arrondis, j’ai simplement reporté sa tête. On constate que du cou au début de son chapeau équivaut à son buste plus une partie de ses hanches, qui équivaut aux hanches jusqu’aux genoux, qui équivaut aux genoux jusqu’aux talons. Un Woody est alors égal à 4 fois sa tête ! Pour procéder il faut tout d’abord voir ce qu’on va prendre comme repère : est-ce que du cou jusqu’au sommet du chapeau je peux comparer pour trouver de bons repères ? Pas vraiment, on arrive au milieu des jambes et un autre au milieu des bottes… 

 

Il faut trouver un élément de comparaison qui permet de tomber sur des bons repères. A vue d’oeil prenez un élément de votre modèle qui vous semble une bonne comparaison  (posez-vous les questions : est-ce qu’un élément semble faire le double d’un autre ? Est-ce que la largeur de tel élément semble identique à la longueur d’un autre ? est-ce que si je reporte plusieurs fois cet élément j’obtiens la taille d’un autre élément ? etc.) il ne vous reste qu’à le reporter à nouveau sur votre modèle et voir s’il vous permet d’obtenir des repères convaincants. Si non, répétez l’opération avec un autre élément qui va servir de comparaison.

Il n’y a pas toujours d’éléments de comparaison qui permettent de tomber sur des repères bien précis tels que les genoux, le début des pectoraux, etc. Il vous faudra alors ajuster, c’est d’ailleurs le cas sur notre Woody : que ce soit le rectangle vert ou le bleu, vous remarquerez que les deux repères tombent sous les genoux, et non précisément dessus. Ce n’est pas grave ! Vous savez que les genoux sont un peu au dessus du repère, donc faites le nécessaire pour ne pas vous tromper, ajustez-les ! Ce dernier vous sert tout de même à placer d’autres repères bien précis, nous ne sommes pas à un près !

Tout ne va pas nous être servi sur un plateau ! 

 

Ce sera donc à vous de trouver des éléments de comparaison qui ont un sens, et ça ne sera pas toujours évident ! Mais gardez en tête que même si vos repères ne sont pas des plus précis, ils seront toujours plus précis que de reproduire à l’oeil sans aucun repère ! Disons que c’est une habitude à prendre, à force de reproduire l’analyse des repères se fait beaucoup plus facilement et de manière plus rapide ! Débutez toujours par le découpage du personnage en quatre, puis par le report de la tête (avec/sans chapeau ; avec/sans le cou) c’est ce qui est le plus efficace dans la majorité des cas. Ensuite, trouvez vos propres éléments de comparaison en fonction de la situation. Tentez de trouver les repères les plus justes possibles, sinon ajustez en conséquence !

Comme cet article est déjà assez long, je vous invite à lire la suite pour découvrir comment mesurer avec son crayon et agrandir ou rétrécir un modèle ! 


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *