L’encrage


Malgré ce que beaucoup pensent, encrer n’est pas simplement repasser votre dessin à l’encre. Encreur est aussi un métier, alors si c’était si facile ça se saurait ! 

Faisons ensemble un tour d’horizon de l’encrage ! 

 

Pourquoi encrer ? 

 

Ça embellit et confirme le dessin :

L’encrage va sublimer votre dessin ! Il va enlever l’effet brouillon que peut avoir le dessin au crayon gris, et renforcer les contours. L’encre n’étant pas effaçable, il vient par ailleurs confirmer votre dessin : soyez donc sûr de n’avoir plus rien à modifier avant d’encrer ! 

 

Ajouter des effets :

L’encrage permet d’ajouter des effets à votre planche. C’est notamment le cas dans les mangas avec l’effet de vitesse. Il serait par exemple inutile de faire au crayon gris les traits dans les cases ci-dessous, autant les ajouter directement à l’encre :

 

effet de vitesse grâce à l'encrage

Le manga est un parfait exemple de l’utilisation de l’encrage pour les effets de vitesse.

 

Mieux nuancer les ombres

La profondeur du noir de l’encre permet d’avoir des ombres plus marquées (et donc visuellement plus belles) qu’au crayon :

 

Des ombres grâce à l'encrage

L’encrage obscurcit la scène tout en la rendant plus vivante.

 

Comment ça marche ?

 

Outils :

L’encrage peut se faire avec de nombreux outils. Le plus traditionnel restant la plume, plus ou moins souple selon le produit que vous choisissez. Le pinceau est une alternative. Il est aussi possible d’encrer au feutre pourvu que vous en preniez des bons, ainsi qu’au stylo bille ! Sinon encrer avec un autre crayonné (mine plus grasse) et une mise au propre peut offrir un bon rendu ! Enfin, avec la technologie il est maintenant possible d’encrer à l’aide d’une tablette graphique !

 

Les outils permettant d'encrer

 

D’autres effets :

Comme nous en parlions plus haut l’encrage ne consiste pas à repasser par-dessus votre dessin. Il y a déjà une notion de délié et de plein, les déliés étant des traits fins et les pleins des traits épaissis. Pour choisir où placer un délié ou un plein, on peut regarder les plans. Ce qui est à l’avant-plan aura des traits plus gros que ce qui est au fond (décor). C’est la technique perspective. La technique lumière, elle, va plutôt renforcer les traits près de nous. Essayez les deux pour voir celle que vous préférez. Pour mieux comprendre : 

 

Exemple de technique perspective et lumière ainsi que délié et plein

 

Méthodes :

En encrage, l’idéal est de faire des traits en un coup, pas en saccadé. La subtilité est que si vous y aller franchement, vous avez plus de risques de rater votre trait. Mais si vous êtes trop hésitant, ça se retranscrira sur votre dessin. Il faut donc réellement s’entraîner avant de prétendre encrer correctement ! Si vous avez un long trait qui est coupé par d’autres éléments (pas trop non plus) préférez le faire en une fois également. Appliquer ensuite de la gouache blanche permettra de cacher les endroits où le trait n’aurait pas dû apparaître.

La main a une tendance naturelle a mieux réussir certaines orientations de traits que d’autres. Si vous êtes gêné pour un trait, n’hésitez pas à tourner votre feuille. Vous n’avez pas à « casser » votre poignet pour faire votre trait, c’est très inconfortable et peu précis. Prenez votre temps, et faites attention aux bavures, à ne pas étaler votre main sur l’encre ! Ça salit votre dessin et c’est très frustrant ! 

 

Bons à savoir :


L’encrage est très utilisé en BD et en animation. Il existe un outil permettant de gagner un temps précieux : le bleu inactinique. C’est un bleu qui n’est pas visible au scanner ! 

Quelle utilité ? 

Eh bien une fois votre crayonné effectué, vous encrez, vous scannez, et terminé ! Inutile de gommer le crayon. Ça permet non seulement d’aller plus vite dans la mesure où en animation il peut y avoir des tonnes de planches, mais ça évite aussi de salir son travail, ou d’abîmer son encrage. De plus, vous pouvez laisser des notes si votre dessin doit passer entre les mains d’un imprimeur.


Il est recommandé de nettoyer la plume rapidement après utilisation, car une fois sèche il devient difficile de la nettoyer sans l’abîmer. 


Réfléchissez toujours à pourquoi vous placez un plein ou un délié à tel endroit. Un choix logique améliorera nettement votre dessin et le rendra plus professionnel. Évitez donc d’être dans vos pensées en encrant, sous peine de bêtement recopier le crayonné. 


 

L’encrage n’a désormais plus de secrets pour vous ! Enfin si quand même, mais ça reste un bon début, il est temps de s’exercer maintenant ! 

Si vous souhaitez voir les autres étapes du dessin !


 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *