Comment bien démarrer sa modélisation 3D !


Prenons dès maintenant les bonnes habitudes qui nous feront gagner du temps, avant même de commencer à modéliser :

 

 

1ère étape : Mettre son modèle dans le bon sens 🙃

 

Quand on se déplace en 3D, on se déplace en fait parmi 3 axes (jusque là ça va) : les axes de la 2D (X et Y), auquel on ajoute l’axe de la profondeur (Z). Si vous avez fait un peu de maths au lycée, vous devriez vous souvenir des axes X et Y pour étudier une courbe, avec X qui correspond à l’axe horizontal et Y l’axe de la verticalité. 

Pour que votre modèle soit dans le bon sens, il doit se trouver entre ces trois axes, avec X à l’horizontal (l’axe rouge dans Sketchup), Y en vertical (l’axe bleu) et Z qui part vers l’arrière (axe vert). Y est à gauche de l’objet, et X en dessous. Le profil de votre objet 3D se trouve le long de l’axe Z. 

A quoi ça sert d’avoir son modèle dans le bon sens

 

  • Pour gagner du temps. En utilisant les raccourcis de vue offerts par SketchUp (les icônes avec la maison vue sous différents angles (Affichage > Barre d’outils… > Vues), vous pouvez en un clic vous retrouver devant votre modèle, sur son profil, derrière, dessus… Plutôt que d’avoir à naviguer dans la scène, ce qui permet de gagner un temps non négligeable. Automatiquement, si votre modèle n’est pas dans le bon sens, les vues ne correspondront pas aux icônes.

 

Raccourcis de vues de Sketchup - Dessin-Infographie.fr

 

  • Pour votre éclairage. Avec le modèle bien positionné, le soleil de SketchUp se trouve devant le modèle 3D. En réglant vos ombres (Affichage > Barre d’outils… > Ombres ou Fenêtre > Palette par défaut > Ombres), vous verrez par rapport aux ombres portées que vous n’arriverez jamais à les placer totalement devant le sujet (donc à avoir le soleil derrière le modèle 3D). En général on éclaire le modèle par devant, mais si pour un choix artistique vous désirez avoir le soleil derrière, dans ce cas, vous pouvez vous permettre de mettre votre objet dans le sens inverse. Pour rejoindre le point précédent, mieux vaut d’abord modéliser dans le bon sens afin d’avoir accès aux icônes de vue, puis une fois à la phase d’éclairage si désiré, retourner le modèle. 

 

2ème étapeMettre son modèle à l’origine du monde 🌍

 

Dans n’importe quel logiciel de 3D, la scène possède un point qui est à l’intersection des trois axes de modélisation. On dit que c’est l’origine du monde. Cette origine est l’endroit où doit se situer l’objet qu’on modélise, où un des coins de notre scène 3D (si plusieurs objets), cela afin de faciliter l’import dans un autre logiciel ou dans une autre scène. En effet, et vous pouvez le vérifier avec le 3D Warehouse ou en important un autre .skp dans votre scène : si vous importez un objet qui n’est pas placé à l’origine du monde, alors il apparaîtra loin de votre curseur de souris. Pour la simple et bonne raison que votre curseur de souris représente l’origine du monde de cet objet importé. Ainsi, si votre objet est placé loin de l’origine avant l’import, il apparaîtra loin de votre curseur une fois dans votre nouvelle scène ! 

Cette action ne mange pas de pain, et elle vous permettra de gagner un peu de temps à ne pas déplacer votre modèle importé, ou encore à le chercher dans la scène comme c’est parfois le cas avec certains objets provenant du 3D Warehouse. J’ai d’ailleurs fait un autre article qui traite de ce problème et permet de facilement retrouver l’objet en question, c’est dans cet article sur le modèle invisible à l’import, ou vous pouvez regarder cette vidéo si vous préférez :

 

 

Allez je vous lâche une petite astuce pour cette fin d’article ! 🌞

Je vous ai dit qu’un modèle non placé sur l’origine ne serait pas sur le curseur lors de l’import. Si vous souhaitez importer un objet qui fait partie d’une scène A (parmi d’autres objets) mais qui n’est pas à l’origine, vers une scène B, vous pouvez le copier-coller plutôt que de l’importer. Cela vous fait gagner du temps, et vous contournez le problème de l’origine du monde : un objet copié-collé apparaît obligatoirement sur le curseur lorsque vous le collez dans une nouvelle scène. Pour cela rien de plus simple : on sélectionne l’objet de la scène A, on tapote Ctrl+C (copier), on bascule dans la scène B puis un Ctrl+V suffit à afficher l’objet sur le curseur. Un dernier petit clic gauche à l’endroit de notre choix et l’objet est importé !

Evidemment pour une question de mémoire de l’ordinateur, cette manipulation n’est possible qu’avec des objets 3D légers. Pour des objets lourds ou des scènes complètes, vous n’aurez d’autres choix que l’import, à moins d’avoir une machine de la NASA. 🚀

C’est tout pour aujourd’hui, j’espère que l’article vous aura plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour le compléter, poser vos questions ou laisser votre avis ! 😀 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *